La guerre de Bosnie

Bibliographie de la guerre de Bosnie



Les tours Unis à Sarajevo, en flammes en 1992.
La guerre de Bosnie (6 avril 1992 - 14 décembre 1995) est un conflit compliqué, ancien et méconnu, qui s'inscrit dans le cadre de l'éclatement de la Yougoslavie. En 1995, elle fut le théâtre d'un génocide (le massacre de Srebrenica), conséquence de la politique serbe d'épuration ethnique. La capitale, Sarajevo, connut le plus long siège de l'histoire moderne, 44 mois de bombardements et de sniping qui firent près de 12000 morts.

L'ONU envoya en Bosnie, comme précédemment en Croatie, plusieurs contingents de casques bleus, réunis sous le vocable de Force de protection des Nations Unies (FORPRONU / UNPROFOR) et qui échouèrent à interrompre le conflit, faute de volonté politique. Jusqu'à la création, en juin 1995, de la Force de réaction rapide, à l'initiative de la France, de la Grande Bretagne et des Pays Bas pour durcir l'attitude de la FORPRONU. En septembre 1995, l'entrée en scène de l'OTAN va aboutir au désenclavement de la capitale Sarajevo.

Trois forces en action


La situation de la capitale a concentré beaucoup de l'attention du monde même si c'est le pays dans sa totalité qui était à feu et à sang et menacé de démantèlement. Trois forces étaient en action: les forces (à majorité bosniaques musulmanes) restées loyales au gouvernement de Sarajevo pour la défense d'une Bosnie indépendante et multiethnique, les sécessionnistes serbes de la République serbe de Bosnie (la Republika Srpska, soutenue par la Serbie), et les sécessionnistes croates de l'Herceg Bosna (soutenus par la Croatie).

Le conflit a pris fin avec les accords de Dayton signés le 14 décembre 1995. Il a fait près de 100000 morts.


Les travaux du Tribunal pénal international pour l'ex-Yougsolavie et le documentaire de la BBC



Pour plus de détails, on consultera la page Wikipedia consacrée à la guerre de Bosnie. On pourra également se plonger dans les minutes des différents procès du Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (International criminal tribunal for the former Yougoslavia) qui permettent d'entrer dans le détail de beaucoup d'aspects du conflit. Le site internet est très complet, en français, mais aussi en anglais. Il regorge de nombreux documents, témoignages, cartes, photos. Il est à l'adresse www.icty.org

Pour le contexte plus général de la désintégration de la Yougoslavie, il y a l'incontournable documentaire de la BBC réalisé en 1995 et intitulé "Yougoslavie, suicide d'une nation européenne" que l'on trouve en six parties sur Youtube. Ci-contre la première partie. Cliquer sur le titre pour voir le lecteur en plein écran.

La guerre de Bosnie commence à être abordée dans la troisième partie, mais il est plus intéressant de suivre le documentaire depuis le début tant l'enchaînement des faits est limpide et implacable. A ce titre, on consultera également l'incontournable travail de Florence Hartmann: Milosevic, la diagonale du fou. Un aller retour Kosovo/Slovénie/Kosovo entre 1986 et 1999, des premiers meetings nationalistes pan-serbes, au Kosovo, jusqu'à l'intervention de l'Otan, au Kosovo. Dans l'intervalle, il y eut la guerre à travers l'ex-Yougoslavie, en Slovénie, en Croatie et en Bosnie (voir la bibliographie ci-dessous).




La Yougoslavie en 1991


La Yougoslavie avant son éclatement. Elle comptait six républiques, la Slovénie, la Croatie, la Bosnie-Herzégovine, la Serbie, le Monténégro et la Macédoine. (Source: ONU)



 Le siège de Sarajevo


Le siège de Sarajevo en version schématisée réalisée par les étudiants en architecture de la ville. Les forces serbes sont tout autour de la ville (la vieille ville est à droite). En bas à gauche, l'aéroport géré par les casques bleus (sous lequel passe un tunnel à partir du printemps 1993), au centre, l'avancée des forces serbes dans le quartier de Grbavica, en haut, le stade olympique qui accueillit la cérémonie d'ouverture des jeux olympiques d'hiver de 1984. Figurent également, Sniper alley, la rivière Miljacka, l'hôtel Holliday Inn, le bâtiment du journal Oslobodenje, le pont de Vrbanja, les sites de bombardements les plus meurtriers et, matérialisées par des cercles rouges, les principales zones balayées par les snipers.


Le front de Sarajevo


Document rare. Front de Sarajevo. Carte d'état-major de la SRK (séparatistes serbes), CPK en alphabet cyrillique, datée de juillet 1994. La ville de Sarajevo est au centre.


Eléments bibliographiques


  • Les témoignages:




Sarajevo mon amour
Djovan Divjak
Buchet Chastel, 2004

Colonel de l'armée yougoslave, né en Bosnie de parents serbes, Djovan Divjak est resté à Sarajevo pour défendre sa ville contre les nationalistes serbes. Il est devenu général, numéro 2 de l'armée de Bosnie Herzégovine. Il raconte son parcours et la défense de sa ville, Sarajevo.






Journal de Guerre
Chronique de Sarajevo assiégée
Zlatko Dizdarevic,
Spengler, 1993

Il s'agit de la chronique des premiers mois du siège de Sarajevo tenue par Zlatko Dizdarevic, le rédacteur en chef du journal de Sarajevo, Oslobodenje (qui signifie Libération). Il décrit le quotidien des habitants assiégés entre avril et décembre 1992 et pose un regard amer sur l'action des casques bleus et de la communauté internationale.





Bienvenue en enfer
Sarajevo mode d'emploi
Ozren Kebo
La Nuée Bleue, 1997

Chronique de la vie quotidienne dans  une ville assiégée.









Le jardinier de Sarajevo
Miljenko Jergovic
Nil éditions, 1995

Le jardinier de Sarajevo est un recueil de nouvelles.










Les Bosniaque
Hommes, villes, barbelés
Velibor Colic
Le serpent à plumes, 1994


Récit.
La guerre vue par un combattant, le livre est chroniqué ici






Croire et oser
Chronique de Sarajevo
Général Philippe Morillon.
Grasset et Fasquelle, 1993

Philippe Morillon, qui fut le commandant français des casques bleus en Bosnie pendant un an revient sur les épisodes importants de sa mission dont celui qui le rendit célèbre, son entrée dans la poche de Srebrenica assiégée au printemps 1993, deux ans avant que cette enclave ne tombe aux mains des forces de la Republika Srpska qui massacreront 8000 hommes et adolescents.





Peacekeeper
The road to Sarajevo
Lewis McKenzie








 



Balkans
Vesna Krstic et José-Manuel Lamarque
Nouveau monde éditions, 2007

La Yougoslavie d'avant, les guerres de Croatie et de Bosnie, la guerre du Kosovo vues depuis Belgrade, après les bombardements de l'OTAN.







L'adieu à Sarajevo
Réflexions sur l'environnement humain au cours d'une guerre civile
Raymond Rehnicer
Desclée de Brouwer, 1993

Ce livre est à la fois un témoignage et un travail universitaire. Témoignage car Raymond Rehnicer habitait l'un des quartiers de Sarajevo occupés par les forces serbes (le Srpsko Sarajevo) au début du siège (il s'agit probablement de Grbavica, mais ce n'est pas précisé). Les chapitres de témoignage alternent avec ceux d'analyse à portée universitaire, sur la violence de l'homme et l'environnement.



  • Les travaux universitaires:



Le bordel des guerriers
Folklore, politique et guerre
Ivan Colovic
Non lieu, 2009

Ivan Colovic, ethnologue belgradois, étudie les rapports entre le folklore politique, qui réactualise la figure mythique du haïdouk, et la religion à travers les exemples de la Serbie et de la Croatie. Pendant les guerres de Croatie et de Bosnie, les guerriers modernes sont en effets présentés comme des parangons de vertus chevaleresques, les combattants mettant leurs pas dans ceux des héros des batailles contre les turcs.




Le meurtre de la Bosnie
Rusmir Mahmutcehabic
Non Lieu, 2008

L'auteur, qui occupait des responsabilités pendant la guerre au sein du gouvernement de Sarajevo, rend compte des plans concertés des élites nationalistes de Zagreb et Belgrade pour anéantir l'idée même de Bosnie.








Le nettoyage ethnique
Documents historiques sur une idéologie serbe
Mirko Grmek, Marc Gjidara, Neven Simac
Fayard, 1993

Ce recueil de documents historiques d'une très grande richesse dévoile l'arbre généalogique de l'idéologie serbe du nettoyage ethnique. Incontournable.








Anatomie d'un conflit
Xavier Bougarel 
La Découverte, 1994

Une approche sociologique du conflit, des aller-retour entre Belgrade et Sarajevo.








  • Les travaux journalistiques:



Milosevic, la diagonale du fou
Florence Hartmann
Denoël, 1999


Depuis les origines de la folie meurtrière jusqu'à la guerre du Kosovo, en passant par toutes les péripéties des conflits entre nations yougoslaves, ce travail riche et méticuleux retrace l'itinéraire qui a conduit Slobodan Milosevic à affronter en 1999 la plus grande coalition du siècle.
L'enquête de Florence Hartmann permet de comprendre en quoi les innombrables crimes commis ne sont nullement une conséquence de conflits successifs mais bien leur but réel.




Il ne m'est rien arrivé
Lionel Duroy
Mercure de France, 1994

Le livre est chroniqué ici











L'air de la guerre
Jean Hatzfeld
Editions de l'Olivier, 1994

Le livre est chroniqué ici










  • L'histoire:



Vie et mort de la Yougoslavie
Paul Garde
Fayard, 2000

L'histoire de la Yougoslavie de ses origines jusqu'à sa mort, c'est-à-dire de 1918 jusqu'à 1991. Une base irremplaçable pour aborder l'histoire de la région.








Les discours balkaniques 
Des mots et des hommes Paul Garde
Fayard, 2004

"A travers cette enquête sur les mots, on voit aussi apparaître, quoique sous une lumière insolite, toute l'historie, la géographie, la situation linguistique et religieuse des Balkans, tous leurs problèmes politiques"







  • La Yougoslavie d'avant



Jésus et Tito
Velibor Colic
Gaïa, 2010

Ce "roman inventaire" écrit par Velibor Colic, est le récit de son enfance dans la Yougoslavie de Tito, sous le signe de l'Etoile rouge.
Velibor Colic est l'auteur de plusieurs romans dont Les Bosniaques et Sarajevo Omnibus.






  • La rubrique ex-Yougoslavie du Blog des romans et des guerres

On y trouve les chroniques de nombreux romans publiés ces vingt-cinq dernières années, des oeuvres dont l'action centrale se situe au coeur de conflit, à quelques exceptions près. La rubrique "Ex-Yougoslavie", c'est ICI.



2 commentaires:

  1. Bonjour,
    Si vous deviez recommander l'un de ces livres, pour une personne qui n'a aucune connaissance du sujet, et qui souhaiterait avoir un exposé à la fois sur la chronologie des faits et sur les conditions de survie des populations civile, lequel retiendrez-vous?
    Merci

    RépondreSupprimer

  2. Pour ce qui est de la chronologie, il faut lire "Milosevic, la diagonale du fou" de Florence Hartmann (Denoël, 1999), un travail très documenté sur la désintégration de l'ex-Yougoslavie. Car la guerre de Bosnie s'inscrit dans cette histoire là.
    Pour le quotidien des habitants de Sarajevo, il y a "Bienvenue en enfer, Sarajevo mode d'emploi" d'Ozren Kebo (Nuée Bleue, 1997).
    Mais pour ne pas s'en tenir uniquement au siège de la capitale Sarajevo, je conseille également la BD Gorazde de Joe Sacco, chroniquée dans ce blog ICI: http://desromansetdesguerres.blogspot.fr/2014/03/gorazde-joe-sacco.html

    RépondreSupprimer