jeudi 3 janvier 2013

Le silence de la mer

Vercors

Editions de Minuit

1942



Le silence de la mer est une nouvelle publiée clandestinement en 1942 pendant l'Occupation. Ce texte, écrit par le dessinateur Jean Bruller sous le pseudonyme de Vercors, met en scène un homme et sa nièce français, obligés d'héberger sous leur toit un officier de la Wehrmacht à qui ils opposent un silence farouche.

La publication de cette nouvelle constitue l'acte de naissance des Editions de Minuit.

Par-delà la symbolique de l'acte de résistance passive alors que la France est occupée, ce texte offre une métaphore du combat de la culture contre la barbarie. L'officier, Werner von Ebrennac, est en effet un personnage raffiné, musicien de formation, épris de culture française. La nouvelle est construite autour de ce personnage qui symbolise l'Allemagne cultivée par opposition à l'Allemagne nazie.

Cet officier plaide pour une union de la France et de l'Allemagne en faisant mine de ne voir que certains aspects du IIIe Reich. Puis il bascule dans un sombre pessimisme quand il réalise la véritable nature des visées nazies. Et plutôt que de choisir, voire s'opposer, il décide de rejoindre le front de l'Est dans une sorte de suicide de l'irrésolution.


"- Ils m'ont dit: "c'est notre droit et notre devoir." Notre devoir! Heureux celui qui trouve avec une aussi simple certitude la route de son devoir!
Ses mains retombèrent.
- Au carrefour, on vous dit: "prenez cette route-là." Il secoua la tête. "Or, cette route, on ne la voit pas s'élever vers les hauteurs lumineuses des cimes, on la voit descendre vers une vallée sinistre, s'enfoncer dans les ténèbres fétides d'une lugubre forêt!... O Dieu! Montrez-moi où est MON devoir!"
Il dit, -cria presque:
- C'est le combat, -le Grand Bataille du Temporel contre le Spirituel!
Il regardait, avec une fixité lamentable l'ange de bois sculpté au-dessus de la fenêtre, l'ange extatique et souriant, lumineux de tranquillité céleste."



Pour plus d'informations et de détails, on consultera le site très documenté qui est consacré à Vercors / Jean Bruller ainsi que celui des Editions de Minuit.










Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire