mardi 13 janvier 2015

La colline du Pendu

Franklyn Pell
Verger éditeur, 356 pages
2014


Titre original: Hangman's Hill





La colline du Pendu est un roman policier dont l'action se déroule pendant les combats de la Poche de Colmar, en février 1945, en Alsace. Un groupe de correspondants de guerre rejoint de nuit un poste d'observation sur une colline, La colline du Pendu. Ils veulent assister à la préparation d'artillerie qui va précéder l'attaque, par des unités de l'US Army, d'un village qui verrouille les accès vers la plaine. L'un des reporters est retrouvé mort dans un trou de combat. Tué par une grenade... américaine (..)

Libération de l'Alsace et Poche de Colmar


C'est le point de départ d'une enquête menée de concert par trois hommes: le commandant Staples, officier de presse en charge des correspondants de presse, le lieutenant Schneider, un policier militaire et Larry Shanahan, reporter expérimenté qui fut par le passé journaliste d'investigation.

L'intrigue est plantée dans le contexte de la libération de l'Alsace, à la mi-février 1945. Les noms de villages sont fictifs et ne permettent pas d'identifier avec précision un lieu. La bataille en cours et à laquelle vont assister les correspondants de guerre se déroule dans un paysage de collines d'où il est possible d'apercevoir les Hautes Vosges. La bataille vise à libérer des voies de communication vers la plaine. Selon l'éditeur, ces faits renvoient à la bataille de la Poche de Colmar même si la poche est réduite le 9 février 1945.

Une enquête dans le milieu des correspondants de guerre


Ce roman a été écrit par Franck E. Pellegrin, sous le pseudonyme de Franklyn Pell. Il a été publié en 1946 à New-York avec le titre Hangman's Hill, puis traduit et publié en France en 1947 par les éditions Morgan avec le titre La colline du Bourreau. Le Verger éditeur, une maison alsacienne, l'a réédité dans sa collection de polars régionaux à l'occasion des commémorations de la libération de l'Alsace en 2014 avec ce nouveau titre.

Si la localisation de l'action est approximative, le déroulement de l'intrigue, lui, en dit beaucoup plus sur le travail des reporters et correspondants de guerre pendant la seconde guerre mondiale. Car La colline du Pendu ne montre que peu de choses des combats, des civils (mis à part quelques éléments sur l'histoire compliquée de l'Alsace) ou encore des adversaires. En revanche, l'auteur, qui a été correspondant de guerre, met en scène avec minutie le quotidien des journalistes "embedded" dans l'US Army: accréditations, équipements, censure, bureaucratie, mise à disposition de véhicules et chauffeurs. Il donne aussi à voir l'organisation administrative de l'armée américaine sur le théâtre d'opération: monnaie officielle, autorisations de circuler etc.. Un polar bien ficelé et placé dans un contexte original.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire