jeudi 10 décembre 2015

Anthologie de la littérature de guerre en Bosnie



Vladimir Claude Fisera
bf editions, 175 pages
1997




Au lendemain de la guerre de Bosnie, en 1997, le petite éditeur alsacien bf Editions, spécialisé dans la littérature européenne et plus particulièrement de la MittelEuropa, publiait cette Anthologie de la littérature de guerre en Bosnie.

Il s'agit d'un recueil de textes rassemblés et traduits par Vladimir Claude Fisera, qui enseignait alors à l'Institut d'histoire contemporaine et à l'Institut d'études slaves de l'université de Strasbourg. (..)

Trois générations d'écrivains


Dans l'avant-propos, celui-ci prend le soin de contextualiser les écrits, de rappeler l'histoire littéraire de la Bosnie et plus largement celle de l'ex-Yougoslavie. Il précise en outre l'esprit de ses choix:

"Une littérature dans la guerre comme terreau, bien sûr, et non une littérature guerrière. Une littérature qui chante les transports intimes mais aussi ceux qui portent les blessés, les touchés vers la patrie ou la foi des ancêtres, à condition que le chant soit personnel  et neuf. Et beau".

Sont exclus de cette anthologie, les polémiques politiques, "même écrites par de bons écrivains, ni les odes à tel chef militaire, tel président ou tel pape". Mais aussi la littérature nationaliste. On y trouve en revanche certains des grands auteurs des générations qui ont fait et qui font la littérature de l'ex-Yougoslavie, en Bosnie, mais aussi en Croatie, en Slovénie, en Macédoine et même en Serbie.

Trois générations d'écrivains que la guerre a réunis, rappelle l'auteur. La première dite "communiste", compte des écrivains comme Mak Dizdar et Izet Sarajlic (nés dans les années 30), la deuxième dite "beatnik contestataire" de Abdulah Sidran (et les auteurs nés à la faveur du Babyboom de 1944-1956), et enfin  la génération postmoderne désabusée de Miljenko Jergovic et Petar Finci (nés entre 1965 et 1974).

L'anthologie comporte des poèmes et des textes en prose, certains extraits de revues et de journaux publiés pendant les combats.


Pour aller plus loin, consulter la Page spéciale de ce blog consacrée à la guerre de Bosnie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire