vendredi 16 novembre 2012

Le bal des maudits

Irwin Shaw

Presses de la Cité, 437 pages

1949


Titre d'origine: The young lions



"Le roman commence quand 1937 s'achève. Sur les pentes enneigées du Tyrol, Christian Diestl apprend aux hivernants l'art de skier. A New-York, Michaël Whitacre se persuade, sans trop de difficultés, qu'il est déjà trop tard ce soir pour prendre la décision de ne plus boire et que, par conséquent, il n'y a aucune raison pour ne pas remettre cela à demain. A Santa-Monica, Noah Ackerman est au chevet de son père mourant.



Voici les trois personnages qui vont vivre, tout au long de ce livre, les instants les plus terribles et les plus beaux qu'il soit possible à des hommes de connaître. Diestl est nazi; il s'en vante. Whitacre est jeune encore: il ne peut croiser une femme dans la rue sans en avoir envie, et il fait en sorte qu'elle le comprenne. Ackerman, lui, fait connaissance avec l'existence en général et l'antisémitisme en particulier... Et la vie va son chemin dans les différentes parties du monde.
Vient le jour où Hitler lance ses divisions sur la Pologne, et désormais la guerre s'empare de tous ces jeunes. Diestl est maintenant un soldat de la grande Allemagne, qui va de l'avant avec toute la force de son âme et de son corps. Sur l'autre continent, Xhitacre n'en continue pas moins de désirer les femmes qu'il rencontre, et Ackerman saura bien vite que les civils, qu'il redoutait tant, sont les meilleurs amis de sa race, comparés aux soldats. "Méfie-toi de l'armée, lui dit un de ses amis, c'est pas fait pour les gens bien." (Source: quatrième de couverture)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire